Les allergies aux plantes graminées et herbacées


le spatiphyllum et les allergies aux plantes


Des allergies aux plantes graminées ou herbacées empoisonnent le quotidien de nombreuses personnes. De plus en plus fréquentes, elles peuvent se rencontrer à n’importe quel moment de l’année et causer des troubles pouvant être sérieux. Il est bon de savoir identifier les plantes les plus allergisantes pour être en mesure de les éviter.

Les allergies dues aux arbres

Le cyprès et le bouleau sont sans aucun doute les arbres les plus susceptibles de déclencher des allergies à cause des pollens qu’ils dégagent. Le chêne, le frêne, l’aulne, mais aussi le noisetier, le tilleul et l’olivier déclenchent des allergies chez certaines personnes qui y sont exposées. On peut aussi citer le platane, la saule et le charme, que l’on rencontre dans de nombreuses régions de France. Il n’y pas grand-chose à faire pour éviter ces plantes car elles sont extrêmement fréquentes dans les parcs et jardins. Le mieux à faire est de suivre un traitement allergique ou même d’envisager avec un allergologue une désensibilisation.

Les allergies dues aux plantes de la maison

Autres plantes qui provoquent des allergies et dont on se méfie plus rarement : celles qu’on trouve en pot ou en jardinière dans les appartements et sur les balcons. Le ficus benjamica, dont la composition est proche de celle du latex, peut entraîner de graves troubles respiratoires lorsque l’on passe à côté. D’autres plantes vertes comme le papyrus, le spatiphyllum, le tradescantia et les cactées nuisent aux personnes allergiques. Enfin, le philodendron et l’abutilon, très appréciés pour leurs belles feuilles et fleurs, contiennent également des allergènes. La seule solution convenable à long terme est de ne pas garder ce genre de plantes à son domicile, ou bien dans le pire des cas d’éviter de les toucher ou de passer à proximité.

D’autres plantes peuvent provoquer ce qu’on appelle des allergies de contact. Il suffit des les effleurer pour ressentir de vives démangeaisons, des rougeurs sur la peau et même de l’urticaire. Les plantes qui entraînent ce type d’allergies sont le plus souvent l’ambroisie, l’oseille, l’armoise, le plantain, et bien entendu les fameuses orties qui irritent les chevilles des promeneurs.

Pour éviter au maximum de subir des allergies aux plantes graminées ou herbacées, quelques règles de bon sens s’imposent. Il faut aérer son domicile le matin ou le soir mais surtout pas l’après-midi, se laver fréquemment les cheveux et ne pas faire sécher son linge à l’extérieur. Des traitements peuvent aider à combattre l’allergie, comme la rhinite saisonnière, mais sans l’éradiquer totalement.

Laisser un avis